Le projet du parking

En quelques images commentées

Voir d'autres images

Pourquoi nous disons non

Les points les plus problématiques du projet «Galliliège»

Un espace public encombré par la voiture

La Ville de Liège prétend que ce projet va « libérer l’espace public de l’emprise de la voiture ». Au vu du projet, le constat est évidemment : ce n’est pas le cas. L’espace public est tout entier organisé autour des circulations de la voiture et environ la moitié de la surface reste monopolisée par la voiture, que ce soit par les accès au parking ou par les bandes de circulations.

Lire plus

Un projet incohérent avec la politique de mobilité

L’entièreté de la politique de mobilité de la Ville de Liège vise à soulager la pression de la voiture sur l’hypercentre (via des P+R, ou les transports publics,...). Bientôt, 2650 places de parkings de délestage seront construites avec l’arrivée du tram. En plus de cela, nous comptabilisons pas moins de 14 parkings en ouvrages (payants) dans l’hypercentre, dont la plupart ne sont jamais (...)

Lire plus

Un projet qui oublie les cyclistes

La Ville de Liège a été reconnue par la Région wallonne comme « Ville pilote Wallonie cyclable ». Elle reçoit un budget annuel de 800 000 euros prévu à cette fin. Comment justifier alors la démolition de la rampe d’accès à la passerelle et son remplacement par un accès nettement moins accessible ? Comment justifier également l’absence presque totale d’itinéraire cyclable propre sur la place Cockerill et le Quai-Sur-Meuse, que ce soit dans l’espace piétonnier où sur la voirie ? (...)

Lire plus
En savoir plus

Masse critique spéciale passerelle

Ce vendredi 26, la masse critique qui a lieu chaque le dernier vendredi de chaque mois, sera consacrée à la place Cockerill, un projet qui a « oublié de prendre en compte les cyclistes ».

Rendez-vous, avec votre vélo, à 17:30 sur l’esplanade Saint-Léonard (départ à 18h).

Week-end de sensibilisation (2e édition)

La Plateforme Place Cockerill sera de nouveau présente ce week-end place Cockerill, sur le Quai-Sur-Meuse et sur la passerelle pour vous fournir des explications et vous donner l’occasion de répondre à l’enquête publique !

Le samedi 27 juin de 11h à 15h & le dimanche 28 juin de 9h30 à 13h30

Il s’agira du dernier week-end avant la fin de l’enquête publique ! Nous vous attendons nombreux !

Participez !

Notre seule chance de contrer ce projet de parking, c’est que chacun d’entre nous se mobilise pour dire à quel point ce projet est à l’antithèse de la ville dans laquelle nous souhaitons vivre, et pas uniquement sur Facebook. Prenons des initiatives partout où nous sommes.

N’hésitez pas à nous contacter.

Ce qu’on veut, c’est trouver un équilibre général
où il y a moins de voitures en ville
et où les gens utilisent plus les transports en commun.

Yvan Mayeur, bourgmestre de Bruxelles, le 26 février sur Télé Bruxelles, après avoir été contraint par une mobilisation citoyenne à abandonner son projet de parking souterrain sous la place du Jeu de Balle, dans le quartier des Marolles.