FAQ

Questions fréquentes...

Mais la place Cockerill et le Quai-sur-Meuse sont déjà envahis par la voiture...

Certes. Nous ne défendons pas le statu quo, mais un projet d’aménagement réellement urbain, orienté vers la convivialité et la prise en compte de tous les usagers des lieux.

Nous constatons qu’il serait possible de ramener la place de la voiture à des proportions beaucoup plus raisonnables avec seulement quelques potelets, sur le modèle de ce qui s’est fait place Xavier-Neujean.

Enfin et surtout, le choix de construire ce parking — auquel une concession de 50 ans a été accordée — va figer l’utilisation de la place pour au moins deux générations, là où la situation actuelle pourrait évoluer très facilement.




Quelles sont les alternatives concrètes ?

Elles sont nombreuses (utilisation de la parcelle Florimont, développement des parkings relais en périphérie, utilisation des parkings d’entreprise pour gérer les pics de fréquentation des samedis, etc), mais nous ne prétendons pas les connaître toutes. C’est pourquoi nous réclamons l’organisation d’un concours d’architecture pour le site, ce qui nous semble incontournable pour un tel projet.




L’installation d’un parking souterrain place Cockerill va permettre d’enterrer le parking en surface.

Pas du tout, ici il est question de supprimer du parking au "tarif horodateur" (qui est la raison pour laquelle les gens viennent s’y parquer) pour construire un parking souterrain aux prix du privé.

Hors, des parkings privés, il en existe déjà 14 au centre-ville qui ne sont jamais saturés (hormis deux d’entre-eux qui le sont 15 jours par an).