Paroles de citoyens

Quelques extraits " remarquables " parmi les 2500 lettres recueillies lors de l’enquête publique ainsi que des commentaires écrits sur notre page facebook :

"Il n’y a décidément à Liège aucune approche qualitative en matière d’urbanisme. Il suffit pour s’en convaincre de voir la place laissée aux piétons et aux vélos au centre ville.

Et après ça on s’étonne que les liégeois préfèrent flâner à Maastricht plutôt qu’à Liège." (T.L)

"La volonté de la Ville de maintenir le parking souterrain est totalement ridicule quand on connait le nombre de places déjà disponibles dans les environs immédiats." (T.L)

"Moins de pneus, plus de semelles !. Je suis un flâneur patenté de ma ville, j’y trouve la joie, l’apaisement, l’humain...J’espère que la raison l’emportera"

"Nous ne voulons pas de la reproduction d’un "centre commercial" avec ses parkings et ses enseignes standardisées au coeur historique de Liège. L’humain avant le tiroir-caisse et le béton !"

"Aurait-on cloné l’échevin Lejeune pour que l’automobilisme ( l’intégrisme à 4 roues) s’impose une fois de plus aux habitants de la Cité Ardente"

"Moi, citoyen de Liège depuis ma naissance, je vote pour expédier ce gouvernement aux oubliettes et jeter bien loin les clés"

"Et pourquoi pas une échelle de meunier ou une corde à noeuds ?"

"Ce projet privilégie trop d’intérêts particuliers au détriment de l’intérêt du plus grand nombre"

"Je suis cycliste et je vote à Liège"

"Quelle politique rétrograde ! Voici un projet laissé au privé parce que la Ville n’a pas les sous pour mener à bien sa politique globale de mobilité(??)... Qu’est ce qui peut rendre la ville attractive ?...De nouveaux petits commerces originaux, des lieux culturels, le bien-être de ses habitants."

"Il s’agit à l’évidence à mes yeux de livrer un espace public à un opérateur privé, ce qui constitue une grave démission du secteur public dans un espace qui, précisément, doit rester celui de tous et non remodelé pour servir les intérêts de quelques uns, contre ceux de la collectivité ! En témoigne particulièrement la pauvreté du projet en matière d’aménagement de la place."

"La place Cockerill, je la connais. Pratiquement,j’y suis presque née. J’y ai habité vingt ans. Combien d’heures passées à la fenêtre, à regarder les gens, l’animation, les allées et venues, à épier l’Université les yeux dans les yeux...On y a tout vu mon frère et moi, on n’y a pas tellement joué, c’est sûr mais on l’aimait bien notre place..."

"Quelle humiliation pour la Passerelle qui, au lieu de demeurer le lien facile d’accès entre le centre-ville et le quartier d’ Outremeuse, deviendrait un lieu de traversée de la Meuse encombré dans ses accès par des détours et des risques"

"Ce projet et le temps de réponse sont anti-démocratiques : je m’en étonne d’autant plus que, dans cette majorité, figure un parti qui, dans son histoire, a combattu pour que chacun des citoyens de ce pays puissent voter. C’est regrettable..."

"Ce projet est injuste. Ce projet est inutile. Ce projet n’est plus dans l’air du temps-pourquoi tant de voitures dans le centre ville ?Ce projet suit, encore une fois, la triste loi du marché au lieu de s’aligner sur le bon sens et les valeurs humaines. En tant que citoyenne, je ne le comprends pas et m’y oppose fermement."

"Je considère que ce projet constitue une atteinte grave à la qualité de la vie à Liège, notamment par la préséance outrageuse qu’il donne à l’automobile par rapport aux personnes. Veuillez considérer ce courriel comme un refus de ma part du projet tel qu’envisagé à l’heure actuelle"